La Fille du chasse-neige

COUP DE CŒUR UNANIME

des libraires, des bibliothécaires, des représentants, des bloggeurs…

 

Cliquer ici pour demander votre épreuve
Parution le 20 août 2020 – 544 pages – 22 € – ISBN 979-10-307-0313-9

 

« Une histoire d’amour qui vous reste
tatouée sous la peau quand vous claquez
derrière vous, ravi et sonné, la porte des pages. »

Alain Damasio

C’est vivant, virevoltant, ça irradie, solaire et pourtant c’est plus mélancolique que n’importe quelle chanson de Nick Cave. « Du jus de vie » en intraveineuse avec pulpe… et tous les pépins.
Madame Tapioca

 Les instants de grâce de la rencontre amoureuse, la justesse des rapports familiaux, la truculence du producteur et la poésie du musicien qui traverse le livre nous ont particulièrement touchés. On rêve de prendre un repas chez Marie et d’écouter l’album de Tom ! 
Lise – Librairie L’Etincelle

Quand on est un homme, difficile de ne pas s’identifier à Tom (on a tous voulu être Tom un jour). La violence du père et la vie chamboulée par l’arrivée de LA fille, j’ai pensé plusieurs fois pendant ma lecture : « je connais cette histoire, mais on ne l’a jamais raconté de cette façon »
Adrien – CDE

C’est une belle découverte ! Vincent – Librairie Teissier

La galerie des rencontres est dingue et colorée, le tableau prêt à exploser. La langue y jaillit, comme un bon vinyle, puissamment imagée, elle tangue, caresse, claque et résonne en nous comme une grosse caisse en fin de concert. Une histoire finalement simple, sortie des tripes mais un sacré souffle qui vous emporte comme un juke box qui déraille et qui crachote mais qu’on écoute avec une infinie tendresse. Un sacré beau premier roman.
Mathieu – Decitre Grenoble

Même si dans son monde, les masques d’amour cachent des monstres, et les colères homériques sont des pudeurs de douceur. On veut rester dans cet univers si complexe, si nuancé. Il paraît que l’on peut tuer la poésie quand on dit la vérité. Capizzano prouve l’inverse. S’il écrit à la plume, celle-ci est tombée du ciel.
Simon – Brain Magazine

« La musique pour ouvrir le bunker des émotions familiales.
Franck, le manager à l’ancienne, déjanté,
Tom, l’idéaliste effrayé par la gloire,
et Marie, dont tous les lecteurs vont tomber amoureux. »
Pascal Schouwey – Le livre sur les quais

« Je n’avais pas ressenti une telle vitalité
dans une œuvre romanesque depuis un bon bout de temps.
Cela tient au tempérament des personnages et à cette langue
qui coule, qui ose et chaloupe, qui rayonne. »

Christophe  Librairie l’Atelier

Une histoire de famille, d’amour, de paumés au grand coeur, de drames survenus et à venir, et de moments drôles et beaux.
Frédérique Cognard – Librairie Privat 

« Un texte à la fois empreint de mélancolie et profondément lumineux, les personnages sont tous attachants avec leurs fêlures. Et puis cette histoire d’amour dingue. Et puis la musique. Et puis l’immersion dans la nature. Et puis ces amitiés incroyables qui font grandir. Vivement qu’on puisse le partager avec les lecteurs.»
Marie Michaud – Gibert Poitier/ Pages des libraires

« La Fille du chasse-neige t’a, sans présentation, embarquée dans cette famille un soir de galette des rois, elle t’a collé un verre entre les mains et tu assistes à un joyeux tintamarre avec engueulades, bousculades, cris, rires, larmes… Tu ne lâches plus le livre et depuis tu cherches chaque moment de liberté pour te replonger dedans et en même temps, contradictoire libraire que tu es, tu prends ton temps, tu ne veux pas tout savoir de suite, tu fais durer le plaisir : la pile sur la table de chevet qui ne cesse de s’allonger peut bien attendre… »
Cécile – Librairie Rive Gauche

« Une lecture jubilatoire, J’en suis ressortie tout ébouriffée et pleine d’une belle énergie. »
Ariel Soubeyran – Librairie Mosaïque

« Je n’ai pas pu le poser. Ca valait bien une nuit blanche. J’ai vraiment beaucoup aimé  La musique, les odeurs, la fragilité et la force. La vie qui ressort de ce livre. Un gros gros gros coup de coeur. »
Chiara  – Librairie Des Livres et Vous 

Une vraie pépite de la rentrée. Une écriture fabuleuse pour un premier roman qui oscille entre un langage cru et poétique. Un pur régal aux personnages géniaux, une claque.
Arnaud – Librairie Noire Merveilles

Ce que j’aime c’est son écriture que je n’ai pas l’habitude de lire, de loin il me rappelle Nan Aurousseau. C’est un langage oral d’une très grande poésie. (…) Ce qui m’impressionne, c’est qu’il est dénué de prétention. Il nous raconte une histoire avec des mots simples qui réussissent à nous toucher profondément, peut-être justement parce que ce sont des mots de tous les jours.
Güler – Librairie Cheval Vapeur

Prenez un musicien bohème et hypersensible, ajoutez une apicultrice pétillante qui conduit des chasse-neiges, entourez-les d’une famille un peu dingue et d’un producteur haut en couleurs, vous obtiendrez un roman frais et très rock n’roll ! Une écriture poétique et vibrante, une histoire d’amour solaire et explosive !
Stéphanie – Librairie Fnac Metz

C’est un roman très lumineux qui donne vraiment envie de vivre. Une écriture hyper fluide, pleine de jeux, réaliste, poétique, hyper contemporain.
Pauline – Librairie Sauramps

Un ENORME enthousiasme pour La fille du chasse-neige que je vais défendre bec et ongles.
Ce roman est une ode à la vie.
Isabelle – Librairie Cosseron

 Enfin une histoire d’amour pour ceux qui, comme moi, disent ne pas en lire. Un roman qui réconcilie amour, aspirations, famille… dans une langue joviale, musicale aux comparaisons insolites et imagées. Ce roman pour mélomane bourdonnera en moi longtemps encore.
Aurore – Librairie Caractères

De beaux personnages, une énergie folle et beaucoup de poésie. Une écriture très moderne.
Muriel – librairie Syllabes à Millau.

Une histoire d’une rare intensité, celle d’un amour d’une violente beauté qui vous prend aux tripes jusqu’à la dernière page.
Les lectures de Naurile

J’ai attendu la tombée de la nuit et je suis allé poser mes feuilles sur les ruches,
les unes à côté des autres,
et sur chaque feuille j’ai posé une pierre pour ne pas qu’elles s’envolent.
Je veux apprendre à vous aimer, j’ai écrit.

 

C’est un roman dans lequel on plonge pour ne plus le lâcher, pour en ressortir lavés de nos trivialités, prêt à aimer à nouveau et vivant comme jamais. Et pourtant il ne raconte que la vie d’aujourd’hui et l’amour de deux personnages Tom, artiste naissant, habité par la musique, et Marie, apicultrice, la très libre « fille du chasse-neige », entourés des leurs. Dans ce roman aux tonalités rock, les êtres sont de chair et de sons.  Mais ces vies, par la magie conjuguée d’un style virtuose, d’une empathie humaine débordante et d’un réalisme qui joue de tous les sens, compose une fresque sociale et chronique familiale d’une grande sensibilité.

Portraits inoubliables de femmes (Marie ; les mère et sœur de Tom) et d’hommes (Tom ; son père ; frère ; l’extraordinaire producteur Franck), La Fille du chasse-neige est avant tout un roman d’amour solaire, comme il en existe peu.

Une voix à découvrir toutes affaires cessantes.

Fabrice Capizzano vit dans le Vercors. Il y écrit comme il vit, intensément, la tête sur terre et les pieds dans les nuages. Il a exercé de nombreux métiers manuels, dont dix ans l’apiculture, et milite pour Greenpeace. La Fille du chasse-neige est son premier roman.

 

Cliquer ici pour demander votre épreuve

Parution le 20 août 2020

544 pages – 22 €

ISBN 979-10-307-0313-9