À paraître

Encore une histoire d’amour

20 septembre 2018

Thomas Gunzig

« À quel moment quelqu’un s’est dit : “Tu ne pourras tomber amoureux que d’une seule personne à la fois parce que sinon ta vie deviendra un labyrinthe compliqué, un nid de mensonges, un trou de culpabilité au fond duquel tu ne trouveras que la douleur, le malheur et le désespoir ?” »

 Un lit. Un couple.

Les deux amants sont enlacés, visiblement amoureux. Mais dans une heure, il doit partir pour retrouver sa femme.

Une heure est suffisante pour parler d’amour, de désir, de sexe, de fidélité et d’infidélité, des normes sociales et de la puissance des sentiments.

La Peste et la Vigne

13 septembre 2018

Patrick K. Dewdney

Adolescent sans famille, Syffe est réduit à l’esclavage, dans une époque de guerres et de grandes épidémies. Lorsque la peste s’abat sur les mines où il est prisonnier, il trouve l’occasion de prendre la fuite. Une seule idée l’obnubile, retrouver Brindille, son amour d’enfance, captive des énigmatiques Feuillus. Son périple mouvementé au travers des Primautés de Brune le conduira à se faire tour à tour instructeur, vagabond et mercenaire, tandis qu’il assiste, impuissant, aux tourments d’un pays déchiré par la guerre civile.

Ombres de lune

13 septembre 2018

Collectif Hemingway

Quatorze ans après sa création, avec près de 2200 nouvelles reçues et treize recueils publiés – soit plus de cent cinquante nouvelles parues – le Prix Hemingway, organisé par l’association les Avocats du Diable, est devenu la plus belle consécration de la nouvelle en France et un tremplin pour les écrivains. En 2018, 197 nouvelles étaient en compétition dont 35% en langue espagnole et d’autres du Mali, Congo, Italie, Israël, Belgique, Mexique, Argentine, Bolivie, Cuba, Venezuela… soit 18 pays représentés.

Dans un recueil très international marqué par l’ombre de la guerre, le lauréat est espagnol. Nouvelliste, fils d’une dynastie de concierges des arènes de Murcia, il exerce le métier de médecin.

La Corrida, effraction salutaire

6 septembre 2018

Jacques Teissier

« Belle effraction ! Effraction dans notre société hyper-sécuritaire, hyper-réglementée (…). Notre société voudrait-elle nous faire croire à une vie sans risque ? Mais une vie humaine sans risque, ce n’est plus une vie humaine, ce n’est guère qu’une mort déguisée. La corrida le montre au plus haut degré : la vie est risque. Effraction salutaire. »

La corrida est combattue, mais la corrida résiste et se défend. Et trouve ici un avocat surprenant.

La tauromachie est une tradition dont les racines sont ancrées dans une culture ancestrale. Son ancienneté suffit-elle à la justifier ?

Manolete

6 septembre 2018

Anne Plantagenet

Dans la nuit du 27 au 28 août 1947, Manolete, au volant de sa Buick bleue, se rend à Linares où il doit combattre le lendemain. Torero star, adulé et haï, il compte les jours avant la fin de la saison, épuisé par les critiques et sa passion dévorante pour Lupe Sino, une actrice libre et voluptueuse, que l’Espagne condamne.

C’est à Madrid, quatre ans plus tôt, dans le bar Chicote, haut lieu de la vie nocturne flamenca, qu’il a rencontré cette brune somptueuse aux yeux verts. Depuis leur amour fou, transgresseur, traverse toutes les épreuves, défiant les convenances. Les hommes qui entourent Manolete et sa mère, doña Angustias, font tout pour éloigner le torero de « la puta de Madrid ». Déchiré entre sa mère et la femme qu’il veut épouser, Manolete semble, au moment où il arrive à Linares, avoir fait son choix…

Argent animal

6 septembre 2018

Michael Cisco

« Dans le chassé-croisé de notre conversation, l’idée d’argent animal apparaît. Personne parmi nous ne peut expliquer la chose, personne ne peut s’en attribuer le mérite. »

Lors d’une conférence sur la finance en Amérique du Sud, une idée germe dans l’esprit de cinq économistes : l’argent animal. Cette nouvelle monnaie serait vivante et donc capable de se reproduire. Mais l’idée n’est pas accueillie avec enthousiasme par tout le monde et les cinq économistes vont être la cible de calomnies, de menaces et d’attaques.

Le corps est une chimère

6 septembre 2018

Wendy Delorme

« Alors qu’elle accouchait de sa fille, une sage-femme lui a dit que des cellules de l’embryon demeurent dans l’organisme maternel. Cela s’appelle le microchimérisme fœtal. L’enfant reste dans le corps-matrice tel une chimère, un souvenir de chair. »

Philippe n’a jamais voulu être un homme. Marion a trois enfants, avec Élise. Camille veut changer le monde, Ashanta sait qu’on ne peut pas. Isabelle aime à en mourir. Maya est travailleuse du sexe, Jo est flic et n’aime pas ça. Deux couples de femmes, un homme divorcé, une amitié inattendue, un secret familial.

Sept vies, cinq femmes, deux hommes, vont devenir poreuses les unes aux autres, et sept personnages en quête d’eux-mêmes découvrir ce qu’on s’apporte dans la différence.

Obsolescence des données

3 mai 2018

Douglas Coupland

« L’obsolescence des données décrit l’état de mon cerveau depuis 2000, alors que je perds mes neurones les plus anciens et les plus faibles et que j’améliore des neurones nouveaux et inattendus. » Douglas Coupland en archivage numérique, décrit la manière dont les fichiers digitaux se décomposent spontanément et rapidement.

Alternant courtes fictions et essais, Coupland soutient que la race humaine, loin d’être en voie d’extinction, poursuit son évolution. Le nucléaire, la Guerre Froide et les tremblements de terre n’annonçaient pas la fin du monde, mais étaient les précurseurs de notre société façonnée par Google, les Millenials, les drones, les téléphones portables et Tinder.

Joyau de l’âge digital, cet essai ironique dynamite ce que le vingtième siècle pensait savoir sur le futur.

Lucien Gruss, pour la beauté du cheval

12 juillet 2018

Laurent Desprez

Célèbre dans le monde entier, le nom de Gruss incarne et symbolise le cirque français. Génie du cirque et du dressage des chevaux, Alexis Gruss, qui a fondé la dynastie, a transmis son art à son dernier fils. La vie de Lucien Gruss est celle d’un enfant de la balle né dans une famille multiple et légendaire mais aussi celle d’un cavalier et d’un dresseur d’exception qui a su prolonger un héritage en lui ouvrant des territoires nouveaux.

Il aura fallu des heures d’entretiens et la complicité de son ami le journaliste Laurent Desprez, pour que cet homme au charisme inoubliable se livre enfin. Un parcours d’exception qui écrit les pages magnifiques d’une histoire culturelle française.

L’ouvrage est enrichi d’une somptueuse iconographie composée d’archives personnelles et de photographies inédites.