17,00

Parabole des talents

Adoptée après la mort de sa mère Lauren, Asha est devenue une célèbre créatrice de jeux virtuels. Elle découvre le journal dans lequel Lauren a posé les bases de Semence de la Terre, philosophie humaniste et pacifiste. Ce journal noue le lien entre La parabole du semeur et La parabole des talents. Dans un pays au comble du chaos, les élections portent au pouvoir le révérend Jarret, un chrétien fondamentaliste. Les milices arborant la croix blanche sur uniforme noir font régner leur loi, les usines ont recours au travail forcé et l’Amérique renoue avec la grande tradition de l’esclavagisme, dernière étape avant l’ouverture de camps de détentions destinés aux rebelles. C’est le sort réservé à la communauté Semence de la Terre, considérée comme une secte païenne par l’Église maintenant au pouvoir. Les adultes sont réduits à l’esclavage par le biais de colliers électroniques, leurs enfants sont enlevés. Lauren perd ses amis et sa famille, tués par les miliciens. Elle entre en résistance et subit le pire sans jamais se résigner, masquant son hyper empathie à ses bourreaux, et luttant pour s’évader, retrouver les siens et faire triompher ses idées.

 

Traduit de l’américain (États-Unis) par Iawa Tate

UGS : VAU0163.Catégories : , . Genre : Roman, Format : 130 X 198, Date de parution : 2001-11-02, Nombres de pages : 588, EAN-ISBN : 9782846260190,

Description

Adoptée après la mort de sa mère Lauren, Asha est devenue une célèbre créatrice de jeux virtuels. Elle découvre le journal dans lequel Lauren a posé les bases de Semence de la Terre, philosophie humaniste et pacifiste. Ce journal noue le lien entre La parabole du semeur et La parabole des talents. Dans un pays au comble du chaos, les élections portent au pouvoir le révérend Jarret, un chrétien fondamentaliste. Les milices arborant la croix blanche sur uniforme noir font régner leur loi, les usines ont recours au travail forcé et l’Amérique renoue avec la grande tradition de l’esclavagisme, dernière étape avant l’ouverture de camps de détentions destinés aux rebelles. C’est le sort réservé à la communauté Semence de la Terre, considérée comme une secte païenne par l’Église maintenant au pouvoir. Les adultes sont réduits à l’esclavage par le biais de colliers électroniques, leurs enfants sont enlevés. Lauren perd ses amis et sa famille, tués par les miliciens. Elle entre en résistance et subit le pire sans jamais se résigner, masquant son hyper empathie à ses bourreaux, et luttant pour s’évader, retrouver les siens et faire triompher ses idées.

 

Traduit de l’américain (États-Unis) par Iawa Tate

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Parabole des talents”

À propos de l'auteur

Author

Née à Pasadena en 1947, longtemps considérée comme une des femmes les plus connues dans le domaine de la science-fiction, Octavia E. Butler devient célèbre en 1979 avec Kindred, le récit d’une jeune fille qui voyage dans le temps et rencontre ses ancêtres esclaves. Lauréate du prix Hugo 1984 et 1985 dans la catégorie nouvelles et du prix Nebula 1994 pour La Parabole des talents, ainsi que du très prestigieux prix MacArthur Grant « Genius », elle est le premier écrivain de science-fiction à recevoir cette distinction. Octavia E. Butler est décédée en 2006 à Seattle, à 59 ans.

En savoir plus
  • La Parabole du semeur

    Butler, Octavia

    2024. Le nouveau président des États-Unis professe le mépris de toute législation du travail,...

    17,00
  • Young Adult

    Novice

    Butler, Octavia

    Imaginez une gamine de 10 ans, noire et amnésique, cherchant ceux qui l'ont laissée pour morte...

    17,00