16,00

La Corrida parfaite

« La prestation de José Tomas dans les arènes de Nîmes le 16 septembre 2012 est d’ores et déjà passée à l’histoire. Cette corrida a agi sur moi comme un révélateur et il en a été ainsi pour l’ensemble des spectateurs : unissant les milliers de témoins dans une même émotion, l’œuvre de José Tomas a été vécue telle une liturgie.J’ai écrit ce livre en trois temps. Trois temps, ceux qui fondent l’exécution de la passe : Parar, pour recevoir la charge, Templar, pour modeler sa dynamique et Mandar, pour l’éloigner et enchaîner une nouvelle passe. Trois temps, comme ceux qui composent la vie : la naissance, la charge d’exister, l’approche de la mort. » S.C.

UGS : VAU3164.Catégories : , . Genre : Récit, Format : 130 X 198, Date de parution : 2013-03-28, Nombres de pages : 136, EAN-ISBN : 9782846265102,

Description

« La prestation de José Tomas dans les arènes de Nîmes le 16 septembre 2012 est d’ores et déjà passée à l’histoire. Cette corrida a agi sur moi comme un révélateur et il en a été ainsi pour l’ensemble des spectateurs : unissant les milliers de témoins dans une même émotion, l’œuvre de José Tomas a été vécue telle une liturgie.J’ai écrit ce livre en trois temps. Trois temps, ceux qui fondent l’exécution de la passe : Parar, pour recevoir la charge, Templar, pour modeler sa dynamique et Mandar, pour l’éloigner et enchaîner une nouvelle passe. Trois temps, comme ceux qui composent la vie : la naissance, la charge d’exister, l’approche de la mort. » S.C.

Avis

Il n'y pas encore d'avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La Corrida parfaite”

À propos de l'auteur

Author

Simon Casas est un des producteurs de spectacles taurins les plus importants d’Espagne et du monde taurin, et incontestablement le plus créatif. Il dirige les arènes de Madrid, Nîmes et Valencia, et est le manager de nombreux toreros parmi les meilleurs mondiaux. Star romantique, incontournable, bouillonnant et médiatique, il est né à Nîmes d’une mère turque séfarade et d’un père juif polonais. Pupille de la nation, il décide de devenir torero à 8 ans. Lauréat de la bourse de la vocation Hachette, il est en 1975 l’un des premiers matadors français, avec son compagnon Alain Montcouquiol. Écrivain, cet ancien maletilla ivre de livres et de mots a publié Tous toreros, Taches d’encre et de sang, La corrida parfate (tous deux au Diable vauvert), et L’envers des capes (Fayard).

En savoir plus
  • Taches d'encre et de sang

    Casas, Simon

    Au fil de la route des arènes, ces chroniques tissent, d’une digression à l’autre, le récit...

    16,00