15,00

Les enfants qui mentent n’iront pas au paradis

Gabriel, écrivain quadra précaire épuisé par l’amour et la vie, tombe amoureux de Catherine, institutrice de son fils et membre du Parti National…

« Ce dernier roman est d’une grande intelligence, en plus d’être d’une grande drôlerie. Un premier roman social finalement très houellebecquien. » — Louise Danou, Éditions J’ai Lu

 « Les enfants qui mentent n’iront pas au paradis c’est un peu comme si Michel Houellebecq entrait en collision avec Virginie Despentes, mais un Michel Houellebecq sous speed et antidépresseurs, bien plus joyeux que d’habitude. » — Not Like The Others

 « Un petit roman étrange qui se dévore, partagé entre fascination et répulsion. Bonne conscience et transgression se conjuguent finalement assez bien. Nicolas Rey demeure un sale môme séduisant » — Sylvie Metzelard, Marie-France

UGS : VAU4422.Catégorie : . Genre : Roman, Format : 130 X 198, Date de parution : 2016-01-14, Nombres de pages : 162, EAN-ISBN : 9782846269674,

Description

Gabriel, écrivain quadra précaire épuisé par l’amour et la vie, tombe amoureux de Catherine, institutrice de son fils et membre du Parti National…

Rédiger une réponse

*

À propos de l'auteur

Author

Nicolas Rey s'installe dès son deuxième roman, lauréat du Prix de Flore, comme l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Il a publié sept romans au Diable vauvert : Treize minutes, Mémoire courte, Un début prometteur, Courir à trente ans, Un léger passage à vide, L’amour est déclaré, La Beauté du geste et Les enfants qui mentent n'iront pas au paradis. Il est chroniqueur sur France Inter dans l’émission Comme on nous parle de Pascale Clark.

En savoir plus
  • Petits Diables

    La Femme de Rio

    Rey, Nicolas

    Gabriel, alcoolique abstinent depuis trois mois, s'enferme chez lui et refuse de mettre un pied...

    15,00
  • La Beauté du geste

    Rey, Nicolas

    De 2000 à 2013, de Zurban à France Inter, cinquante chroniques pleines de fantaisies,...

    15,00
  • L'Amour est déclaré

    Rey, Nicolas

    « J’avais mis des digues un peu partout. J’avais même verrouillé chaque parcelle...

    15,00
  • Un léger passage à vide

    Rey, Nicolas

    Camarade lecteur, amie lectrice, heureux de te retrouver. Franchement, si on m’avait que l’on...

    15,00