17,00

Panda Sex

C’est l’histoire d’un séducteur, amant irrésistible et respectueux nommé l’Acteur, qui ne cesse de filmer les personnages de son propre drame. Bao et K, la créatrice de parfum. Mei Mei et sa sœur. L’étranger et Jie Jie… Les chassés-croisés des couples, de l’amour comme un jeu dangereux, du sexe comme une perfection volatile… C’est aussi « l’histoire de deux sœurs, Jie Jie et Mei Mei. À l’enterrement de leur meilleur ami l’aînée rencontre un inconnu avec qui elle a ensuite un « orgasmes formidable ». Peu de temps après, la cadette meurt, assassinée ». On soupçonne sa sœur. C’est encore l’histoire de Hong et de son amant Saining, telle qu’ils la racontent ensemble puis tour à tour : dialogues à la Bret Easton Ellis, copiés collés des lieux communs d’une époque, d’une génération, la bohème shangaïenne mise en scène sous l’œil permanent et distancié de l’objectif.

Réalisé à partir d’enregistrements de conversations réelles, écrit comme un script mais aussi comme un guide de voyage, Panda Sex est beaucoup de choses à la fois ! Une fiction inventée par ses propres personnages, un traité sur la dépression en milieu urbain, une digression sur le sexe et l’amour, une comédie de mœurs… Ses personnages portent les noms et les visages de personnes bien réelles, mais il s’agit bel et bien de fiction, d’une fiction qui s’autorise toutes les libertés : autrement dit, d’un roman. On pense avant tout aux écrivains du XVIIIe siècle qui, tel Laclos décrivant les mœurs de ses contemporains, se proposait dans la préface des Liaisons « d’instruire en amusant », justifications récurrentes des auteurs libertins face à la censure. Mais, empreint d’une esthétique unique, très proche des œuvres contemporaines chinoise qui usent du polaroïd ou du collage pour de vertigineuses mises en abîme, Panda Sex est un roman étonnant, qui dit parfaitement ce que sont Shanghai et la jeune Chine urbaine d’aujourd’hui.

 

Traduit du chinois par Sylvie Gentil

UGS : VAU1678.Catégorie : . Genre : Roman, Format : 130 X 198, Date de parution : 2009-01-22, Nombres de pages : 196, EAN-ISBN : 9782846261777,

Description du produit

C’est l’histoire d’un séducteur, amant irrésistible et respectueux nommé l’Acteur, qui ne cesse de filmer les personnages de son propre drame. Bao et K, la créatrice de parfum. Mei Mei et sa sœur. L’étranger et Jie Jie… Les chassés-croisés des couples, de l’amour comme un jeu dangereux, du sexe comme une perfection volatile… C’est aussi « l’histoire de deux sœurs, Jie Jie et Mei Mei. À l’enterrement de leur meilleur ami l’aînée rencontre un inconnu avec qui elle a ensuite un « orgasmes formidable ». Peu de temps après, la cadette meurt, assassinée ». On soupçonne sa sœur. C’est encore l’histoire de Hong et de son amant Saining, telle qu’ils la racontent ensemble puis tour à tour : dialogues à la Bret Easton Ellis, copiés collés des lieux communs d’une époque, d’une génération, la bohème shangaïenne mise en scène sous l’œil permanent et distancié de l’objectif.

Réalisé à partir d’enregistrements de conversations réelles, écrit comme un script mais aussi comme un guide de voyage, Panda Sex est beaucoup de choses à la fois ! Une fiction inventée par ses propres personnages, un traité sur la dépression en milieu urbain, une digression sur le sexe et l’amour, une comédie de mœurs… Ses personnages portent les noms et les visages de personnes bien réelles, mais il s’agit bel et bien de fiction, d’une fiction qui s’autorise toutes les libertés : autrement dit, d’un roman. On pense avant tout aux écrivains du XVIIIe siècle qui, tel Laclos décrivant les mœurs de ses contemporains, se proposait dans la préface des Liaisons « d’instruire en amusant », justifications récurrentes des auteurs libertins face à la censure. Mais, empreint d’une esthétique unique, très proche des œuvres contemporaines chinoise qui usent du polaroïd ou du collage pour de vertigineuses mises en abîme, Panda Sex est un roman étonnant, qui dit parfaitement ce que sont Shanghai et la jeune Chine urbaine d’aujourd’hui.

 

Traduit du chinois par Sylvie Gentil

Rédiger une réponse

*

À propos de l'auteur

Author

Née dans les années 70, icône de la jeunesse urbaine chinoise, surnommée la « fauteuse de troubles », la « bad girl chinoise », avec le succès mondial de son premier roman devenu un classique, Les Bonbons chinois, Mian Mian est « une des plus belles promesses de cette nouvelle génération » (International Herald Tribune). Organisatrice des premières soirées rock et grandes raves chinoises, égérie de la jeunesse chinoise des années quatre-vingt, on la dit la femme la plus secrète des cercles branchés shanghaiens. Le milieu littéraire la remarque dès ses premiers écrits, elle a dix-sept ans, mais le gouvernement chinois interdit officiellement de publier et de vendre ses œuvres littéraires. Censurés, ses livres pénètrent la Chine via L'Amant de Hongkong. Un an après la première édition de L'Amant de Hongkong, Panda sex est finalement publié en Chine fin 2004. Pour son premier travail d’importance après des années d’interdiction, Mian Mian a profondément transformé la version chinoise de son roman pour sa traduction française. Sans avoir quitté Shanghaï, Mian Mian, a aujourd’hui beaucoup changé : végétarienne, elle a renoncé à « l’alcool, aux drogues et à la cigarette ».

En savoir plus